BNP Paribas rattrappée par le génocide soudanais

0
La première banque de la zone euro est de nouveau dans le viseur de la Justice américaine. BNP Paribas fait l’objet d’une décision de la Cour d’appel de Manhattan, estimant recevable la plainte collective déposée par 21 réfugiés soudanais, des victimes présumées d’un régime génocidaire au Soudan. La plainte avait été déposée en 2016 au motif que BNP Paribas était la principale banque du régime soudanais de 1997 à 2007. Cette décision intervient près de


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Nouvel utilisateur ?
*Champ requis