Burkina : vers un décaissement de 25,1 millions de dollars du FMI

0
Selon le FMI, le défi immédiat pour les autorités burkinabé consiste à poursuivre les objectifs de développement et de sécurité conformément à l’engagement pris de parvenir à un déficit budgétaire ne dépassant pas 3% du PIB d’ici 2019.

Par Cédric T.

L’achèvement du premier examen des résultats économiques du Burkina Faso par le Fonds monétaire international (FMI) a permis le décaissement d’environ 25,1 millions de dollars, selon un communiqué de l’institution en date du 21 décembre 2018.

Il s’agit d’un programme triennal appuyé par la Facilité élargie de crédit (FEC) du Fonds. Le nouveau décaissement annoncé porte le total des décaissements au titre de l’accord à environ 50,1 millions de dollars sur un total de 150,3 millions de dollars promis dans le cadre du programme.

Son objectif est de créer un espace budgétaire pour les dépenses prioritaires en renforçant la mobilisation des recettes, en limitant les dépenses courantes et en améliorant l’efficacité des investissements publics. «Avec les actions politiques récentes, les résultats du programme appuyé par la FEC sont globalement en bonne voie », a indiqué Tao Zhang, directeur général adjoint et président par intérim.

« Le Burkina Faso est un pays à faible revenu confronté à des problèmes de développement importants. Malgré certaines améliorations ces dernières années, les indicateurs de développement humain restent parmi les plus bas du monde et la pauvreté reste élevée », a-t-il ajouté.

Et de conclure que le défi immédiat pour les autorités burkinabé consiste à poursuivre les objectifs de développement et de sécurité conformément à l’engagement pris par les autorités de parvenir à un déficit budgétaire ne dépassant pas 3% du PIB d’ici 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here