bad

La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé, vendredi 31 mars, l’approbation d’un accord de financement commercial de 450 millions de dollars en faveur de la Banque africaine d’exportation et d’exportation (Afreximbank).

L’accord qui a été autorisé par le Conseil d’administration de la BAD stimulera le commerce intra-africain, favorisera l’intégration régionale et facilitera la réduction de l’écart de financement commercial sur le continent.

La facilité de crédit consiste en une convention de participation au risque (garanties) non remboursée de 150 millions de dollars sur trois ans et une marge de crédit de financement commercial de quatre ans sur 300 millions de dollars.

Le prêt combiné permettra l’expansion de la capacité de risque d’Afreximbank pour la confirmation des lettres de crédit et appuiera le commerce accru grâce à la fourniture de fonds de trésorerie aux institutions financières africaines locales et entreprises. Il fournira également un financement à plus de 100 institutions financières, contribuera à la résilience macroéconomique dans environ 28 pays et injectera au moins 2,8 milliards de dollars dans le commerce en Afrique.

Les objectifs des projets d’Afreximbank s’harmonisent avec les objectifs prioritaires de la BAD. L’Afreximbank a déclaré qu’elle s’est engagée à promouvoir la diversité des exportations, le renforcement des chaînes de valeur commerciale et la promotion de l’ajout de valeur aux économies africaines.

Établi en 1993, Afreximbank a soutenu avoir approuvé environ 10,3 milliards de dollars en 2016 et a un actif total de 9,4 milliards de dollars au 30 avril 2016.