screenshot_2017-01-25-11-43-30-1

Ecobank Transnational Incorporated (ETI), maison mère du Groupe Ecobank annonce le départ d’Eveline Tall Daouda, qui a décidé de prendre sa retraite anticipée à partir du 31 janvier 2017.

Le directeur général du groupe, Ade Ayeyemi a décrit Eveline Tall Daouda comme une « professionnelle exceptionnelle qui s’est bâti une réputation de banquier émérite et de leader d’influence. Tout au long de sa carrière, Eveline a été le modèle parfait du banquier par excellence, et dont l’expertise et l’expérience ont servi à construire notre institution pour en faire la banque panafricaine leader qu’est devenue Ecobank aujourd’hui. Elle a développé, coaché et guidé nombre de collaborateurs de la banque, parmi lesquels certains occupent à présent des postes de responsabilité à un niveau élevé de la hiérarchie du Groupe. Elle a ainsi contribué dans une grande mesure au développement du capital humain, matérialisant ainsi l’un des objectifs majeurs du Groupe Ecobank qui consiste à former des professionnels africains, véritables modèles d’émulation. »

Eveline Tall Daouda a fait l’objet d’une vaste reconnaissance en qualité de professionnelle africaine exceptionnelle. En 2013, le magazine Jeune Afrique l’a reconnue en tant que l’une des 25 femmes les plus influentes dans le monde des affaires en Afrique. En 2014 et 2015, Forbes Africa a compté Eveline parmi les 100 plus influentes femmes en Afrique. L’année suivante, Jeune Afrique, à nouveau l’a reconnue pour être l’une des 50 femmes les plus influentes en Afrique. Et en 2016, le magazine l’a à nouveau citée parmi les 50 femmes les plus influentes du continent.

Munie de sa licence en Anglais et de son diplôme en Gestion des Affaires et d’Administration, Eveline Tall Daouda a commencé sa carrière bancaire à Citibank où elle a travaillé pendant 17 ans avant de rejoindre Ecobank en 1998. Depuis lors, elle a joué un rôle central en tant que membre de la direction du Groupe dont elle a contribué au développement. Elle a réussi en 1998 l’ouverture de Ecobank Mali en tant que directrice générale adjointe et en est devenue la directrice générale en 2000, ce qui a fait d’elle la toute première femme directrice générale d’une filiale du groupe. Elle a ensuite été affectée à Ecobank Sénégal pour en dynamiser le fonctionnement, et en a été la directrice générale de 2000 à 2005. Eveline a ensuite été élevée au rang de directrice régionale pour la zone UEMOA et est restée à ce poste pendant cinq ans, c’est-à-dire jusqu’en 2010, consolidant la position des filiales de Ecobank dans la région, qui sur une base consolidée, occupent jusqu’à ce jour la première place au sein du Groupe.

En tant que directrice de l’Exploitation du Groupe (Group Chief Operating Officer), Eveline a géré l’expansion du Groupe de 2010 à 2016. En 2011, elle a également été nommée directrice générale adjointe du Groupe. Sa gestion de l’expansion du Groupe impliquait en partie la consolidation des acquisitions dans certains pays clés du Groupe tels que le Zimbabwe et le Mozambique et l’intégration harmonieuse de ces nouvelles filiales dans le Groupe Ecobank.  Eveline a également obtenu les licences d’agrément pour l’ouverture de Ecobank Guinée Equatoriale et Ecobank Sud Soudan ainsi que pour le bureau de représentation du Groupe en Ethiopie.

A l’heure du bilan de son mandat de Group Chief Operating Officer au début de 2016, le total bilan des 33 filiales bancaires de Ecobank en Afrique, supervisées par Eveline, s’élève à plus de 20 milliards de dollars EU.

En tant que directrice de l’Exploitation du Groupe, Eveline a conduit la gestion de crises auprès des filiales dont les pays traversaient des turbulences politiques, au Mali, en Côte d’Ivoire, en République Démocratique du Congo et en Centrafrique. Son leadership a permis la continuité des affaires, assuré une protection maximale de nos employés et réduit l’impact des crises sur le fonctionnement des filiales au cours de ces crises.

Dans son ultime rôle au sein du Groupe Ecobank en tant que directrice générale adjointe du Groupe /Chief Regulatory Officer, Eveline s’est assurée de la mise en place de la fonction chargée de la protection de la franchise du Groupe Ecobank ainsi qu’une gestion à un niveau très élevé des relations du Groupe avec les organes de régulation.

Elle a fait bénéficier à plusieurs conseils d’administration de filiales sa vaste expérience en banque et en gouvernance. Elle a représenté ETI en tant qu’actionnaire majoritaire aux conseils d’administration de huit pays de l’UEMOA et le Cap Vert de 2005 à 2010, et aux conseils d’administration de Côte d’Ivoire, Kenya, Ghana, Cameroun, Nigéria et Zimbabwe de 2010 à 2016.

Dans une communication interne, Ade Ayeyemi a indiqué : « Après cette brillante carrière, Eveline quitte le Groupe Ecobank pour poursuivre, entres autres projets, la passion de sa vie, qui consiste à former, inspirer et renforcer les capacités des femmes africaines. Elle mettra en œuvre sa vaste expérience pour appuyer le plaidoyer pour l’entreprenariat des femmes.

« Nous avons une immense dette de reconnaissance envers Eveline pour tout ce qu’elle a donné à Ecobank au cours des ans. Elle a vaillamment servi cette organisation et son continent et demeurera sur la liste des professionnels prodigieux ayant servi notre organisation », a déclaré M. Ayeyemi.