Charles Ngah Nforgang

Les deux institutions multiplient des sensibilisations pour recruter de nouveaux candidats au bénéfice de ce service qui à les en croire, limite la faillite des entreprises.

La Compagnie française d’assurance pour le commerce extérieur (Coface) et AXA Cameroun recommandent aux entreprises qui fournissent des biens et des services à crédit, de se prémunir et de protéger leur actif le plus important que sont les créances commerciales par le biais de l’assurance crédit.

« L’assurance crédit permet à l’entreprise de protéger, moyennant le paiement d’une prime, ses créances commerciales réalisées à crédit contre le risque de non paiement de ses clients. En cas de sinistre, l’assureur crédit reverse à l’assuré une indemnité égale à 90% du montant garanti. De plus, l’assurance crédit vous facilite l’accès au financement », explique Olivier Bagneki, le Directeur général de Coface Afrique de l’Ouest et Afrique centrale.

Le duo Coface et AXA Cameroun offrent donc ce service aux entreprises depuis quatre ans, mais regrettent que celui-ci ne soit pas couru, car méconnu des entreprises. Il s’agit pourtant d’une « solution pour la gestion et la protection du poste client dans un contexte camerounais où les entreprises souffrent de plus en plus des retards de paiement et des contraintes liées au recouvrement de leurs créances. Au Cameroun, trois PME sur quatre mettent la clé sous le paillasson du fait de l’insolvabilité d’un client », fait remarquer Thierry Kepeden, le Directeur général d’AXA Cameroun.

Dans leur déploiement sur ce terrain au Cameroun, Coface qui est l’un des leaders mondiaux en gestion du poste client apporte son expertise à AXA dans la surveillance du risque et la réassurance. AXA leader sur le marché des assurances au Cameroun émet les polices et procède aux indemnisations.

Share Button