L'ambassadeur américain, l'organisateur du salon Amcham et Diyé Sarr de Financiak Afrik. C'était au stand du journal panafricain.
L’ambassadeur américain, l’organisateur du salon Amcham et Diyé Sarr de Financiak Afrik. C’était au stand du journal panafricain.

Le Sénégal et les USA veulent améliorer la nature de leurs relations économiques. 

Les relations d’affaires entre le Sénégal et les USA n’ont pas encore atteint leur vitesse de croisière. A titre illustratif, le Sénégal occupe le 135e rang dans le classement des pays partenaires avec les USA.
Les exportations du Sénégal vers les USA sont estimées à seulement 5 milliards de F CFA en 2009.

Cependant les importations des produits américains au Sénégal ont connu une légère hausse durant l’année 2009.
La 5e édition de la semaine américaine USA Week Dakar qui a démarré ce mercredi 27 mai est une tribune pour améliorer la nature des relations économiques entre le Sénégal et les USA.
Co-organisée par la chambre de commerce américaine au Sénégal (Amcham) et le service économique de l’ambassade des Etats Unis, cette semaine américaine, “Week Dakar” placée sous le thème «Sénégal , terre d’investissement» vise à renforcer le climat des affaires, l’agro-business, l’énergie et l’économique numérique entre ces deux pays selon le Président de l’Amcham Sénégal, Makha Racine Sy.
Pour l’ambassadeur des Etats Unis au Sénégal, James P. Zumwalt, l’USA Week Dakar propose une série d’ateliers durant les 3 jours d’activités pour mettre en exergue les opportunités en matière de commerce d’investissement américains.
L’agence de promotion des investissements (APIX) a saisi l’occasion pour faire une présentation du Plan Sénégal Emergent (PSE). Les experts dans le domaine de l’énergie et l’agriculture vont s’échanger», a laissé entendre l’ambassadeur des USA au Sénégal.
James P.Zumwalt ajouté que malgré leur faiblesse, les échanges commerciaux entre les deux pays ont connu un bel essor car, estime-t-il, de 2003 à 2014, le volume bilatérales éxhanges commerciaux sont passés de 40 milliards à 100 milliards de F CFA.
Déclarant ouverte la semaine de l’Amcham Sénégal, le directeur de Cabinet du ministre du commerce, Augustin Faye, estime que le Sénégal est dans la dynamique d’attirer les investisseurs notamment américains. C’est pourquoi. dit-il, l’Etat a décidé de faciliter les conditions de création d’entreprises. «Le capital fixé pour la création d’une SARL est passé d’un million à 100.000 F CFA», a précisé le représentant du ministre du commerce.
«On doit travailler à lever le blocage des relations commerciales entre le Senegal et les USA », a conclu Augustin Faye.
Depuis 2003, la semaine USA Week Dakar s’est imposée comme le premier salon commercial de Dakar et regroupe de nombreuses entreprises américaines et sénégalaises qui œuvrent au renforcement des relations d’affaires entre ces deux Etats.

Ablaye Modou Ndiaye.

Ce contenu pourrait également vous intéresser