Le Cameroun est une destination qui se veut attractive pour les investissements. Le Chef de l’Etat, Son Excellence Paul Biya, dans sa vision dite « Emergence en 2035 », souhaite plus que jamais valoriser le potentiel physiques et les compétences locales du Cameroun. Le PAD (Port autonome de Douala) participe activement à cette perspective. En effet, cette structure est actuellement à l’origine de nombreux chantiers et, propose des partenariats pérennes. Elle suscite par ailleurs l’intérêt de plus en plus grandissant des investisseurs étrangers et nationaux. Si vous souhaitez investir dans un projet tant lucratif que porteur de sens, c’est le moment ! Le PAD offre de belles opportunités aux investisseurs venant de tous horizons.

L’amélioration du dragage et de l’approfondissement

Le dragage est une opération qui a un effet bénéfique sur la chaine de valeur et les rentrées de l’entreprise portuaire. Le dragage vise l’entretien des pieds de quai et des plans d’eau ce qui améliore la navigabilité. Le PAD a acquis des engins lourds supplémentaires récemment. Des opportunités restent ouvertes autour des thématiques de dragage avec pour objectif de réduire le coût inhérent à cette activité sensible pour le PAD.

Parfaire ses systèmes de gestions opérationnels déjà à la pointe

Le PAD joue un rôle essentiel dans la gestion des flux commerciaux du Golf de Guinée. Les exportations et les importations de marchandises transitent par les plateformes du PAD. Le déchargement de la cargaison exige énormément de temps et génère un coût particulièrement onéreux. Des opportunités d’investissement visant à continuer à parfaire ses systèmes opérationnels sont ouverts pour la plus grande satisfaction des clients du PAD.

L’installation du système de gestion automatique et moderne du fret portuaire s’inscrit dans la volonté du PAD d’optimiser le temps consacré au déchargement des marchandises et les coûts générés par cette opération. Outre l’installation d’un système de gestion opérationnel automatique et moderne du fret portuaire, la numérisation du système de gestion fait partie des nombreux projets du PAD. Elle permet de traiter rapidement les volumes de fret et d’économiser des ressources et d’améliorer l’expérience Client tout au long de la chaine opérationnelle et de son environnement proches mettant en réseau les transporteurs, les douanes, les entreprises de manutention de fret et les autres prestataires de services. Tous les projets initiés par le PAD présentent de belles opportunités pour les investisseurs tant nationaux qu’étrangers. Ceux-ci peuvent être partie prenante des projets, soit en proposant des solutions pour améliorer les infrastructures du PAD, soit en finançant les projets du PAD. 

L’amélioration des équipements de sécurité du port

Le port autonome de Douala est une zone portuaire opérationnelle 24 heures/24. Ainsi les opérateurs n’ont pas besoin d’attendre pour la gestion de leurs marchandises. Toutefois certaines structures du port peuvent encore être améliorées. Il a ainsi été mis en place des patrouilleurs rapides, des radars, et des caméras de surveillance. Tout ceci vise l’optimisation de la sécurité des installations portuaires. La rénovation des équipements d’éclairage existants est par ailleurs envisagée. Le PAD fait appel aux investisseurs pour réaliser ces différents projets et bâtir des partenariats pérennes pour les différents acteurs.

D’autres investisseurs l’ont fait, pourquoi pas vous ?

Pour améliorer son système de dragage, le port autonome de Douala a collaboré avec le constructeur hollandais Royal IHC (Industrial Trade Combination). En effet entre 2019 et 2020, le constructeur hollandais a livré à l’entreprise portuaire publique les dragues Mont Mandara et Beaver 50. L’opération aura coûté 45 milliards de FCFA.

Pour la construction de nouveaux entrepôts, le PAD a conclu une convention PPP avec l’entreprise turque ERDEM. Un accord de financement pour l’exploitation, la construction et la réhabilitation de dix nouveaux magasins au port de Douala. C’est une collaboration où toutes les parties prenantes sont gagnantes. Lorsque le contrat signé entre le PAD et l’entreprise ERDEM arrivera à son terme au bout de 25 ans, le PAD obtiendra plus de huit milliards de FCFA sans investir le moindre sous dans les chantiers. L’entreprise ERDEM, quant à elle, exploitera ces entrepôts sur cette période.

L’ambition du chef de l’Etat, Son Excellence Paul Biya, est de faire du PAD un pôle de référence dans le Golfe de Guinée. Les projets et opportunités d’investissements impulsés par Mr Cyrus NGO’O, le Directeur Général du PAD, et ses équipes du PAD sont réelles et, attendent tout investisseur à l’affût de belles affaires à réaliser. De nombreuses négociations sont déjà en cours avec de nouveaux investisseurs. Osez vous lancer et ne laissez pas filer de si belles opportunités !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here