Après 6,8% en mai, le taux d’inflation est ressorti, en glissement annuel, à 7,5% en juin dans les pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa). Ce rythme de progression est notamment en liaison avec la hausse des prix des composantes “Produits alimentaires” et ceux des composantes “Logement” et “Transport”. En effet, selon les données de la banque centrale, la composante «Produits alimentaires» a contribué à 5,7 points à l’inflation totale et les fonctions «Logement» et «Transport» en ont contribué chacune à 0,5 point. Le niveau élevé des prix de la composante «Alimentation» s’explique notamment par le déficit de


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis