Le siège de la Direction générale du Trésor et de la Comptabilité à Ouagadougou
Les recettes fiscales du Burkina Faso devraient passer de 14,8% du PIB en 2022 à 16,6% en 2026, renseigne un rapport du département des Politiques économiques et de la Fiscalité intérieure de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa). La mobilisation des dons, note le document, resterait appréciable sur la période (1,9% du PIB en moyenne) contribuant ainsi à porter les recettes totales à 19,4% du PIB, en moyenne, sur la période 2022-2026. Il s’agit d’une évolution favorable de la mobilisation des ressources qui serait en lien avec la poursuite du dynamisme de l’activité économique et la poursuite de la


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis