© AFP/archives/ Issouf Sanogo

L’analyse de la compétitivité prix des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) entre le 4e trimestre 2021 et le 1er trimestre 2022 fait ressortir une légère dépréciation du franc CFA par rapport aux monnaies de la plupart des principaux partenaires commerciaux. C’est ce qu’indique une note d’analyse sur la compétitivité prix dans la région.

En termes réels, précise le document publié par la Banque centrale des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), la monnaie commune aux six pays de la Cemac s’est dépréciée vis-à-vis du dollar américain (- 2,2 %), du yuan chinois (- 1,7 %), de la livre sterling britannique (- 1 %) et de l’euro (-0,4 %).

« Au premier trimestre 2022, la compétitivité prix des économies de la Cemac, appréciée à partir du taux de change effectif réel (TCER) global, s’est caractérisée par une réduction des gains de positions concurrentielles enregistrés au quatrième trimestre 2021. Ainsi, la variation du TCER global est passé de -2,4 % au quatrième trimestre 2021 à -1, 1 % au premier trimestre 2022 », lit-on dans la note d’analyse.

Ce repli de positions concurrentielles sur les marchés internationaux par rapport au quatrième trimestre 2021 s’explique, selon la banque centrale, par la réduction des gains de positions observés sur le front des exportations (-1,2 %, contre -2,4 % au 4e trimestre 2021) et des importations (-1, 1 %, après – 2,3 % au trimestre précédent).

Entre les 4e trimestre 2021 et le 1er trimestre 2022, l’institut d’émission de la Cemac indique qu’il ressort de l’analyse par pays une détérioration de la compétitivité en République Centrafricaine (-3,1 %, après -3,2 %), au Tchad (-2,2 %, après -3,7 %), au Congo (-0,9 %, après -2,5 %), au Cameroun (-0,5 %, après -2,8 %) et en Guinée-Equatoriale (-0,5 %, après – 3,2 % au). Seul le Gabon a enregistré une légère amélioration de sa compétitivité (-1,9 %, après -1,2 %).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here