Faustin-Archange Touadera
Elu président de la République centrafricaine en 2016 puis réélu fin 2020, Faustin-Archange Touadéra pourrait postuler à un 3e mandat si le projet de réforme portant réforme de la Constitution aboutit. Un projet qui vise à faire sauter la limitation du nombre de mandats présidentiels. « C’est juste en République centrafricaine que nous avons mis un verrou pour dire que le chef de l’État peut être élu pour cinq ans et que ce mandat peut être renouvelable une seule fois. Quand vous parcourez les autres pays de la sous-région, vous voyez que cette limitation de mandat n’existe pas », a


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis