Après un essoufflement en 2020 en raison notamment de la crise sanitaire de la Covid-19 (-8,1%), les envois de fonds officiellement enregistrés vers l’Afrique subsaharienne ont augmenté de 14,1 % pour atteindre 49 milliards de dollars en 2021, selon une note d’information de la Banque mondiale sur les migrations et le développement publiée le 11 mai 2022. « La croissance des envois de fonds a bénéficié de la forte activité économique en Europe et aux États-Unis », lit-on dans un communiqué de l’institution. Les transferts enregistrés vers le Nigéria, le plus grand pays bénéficiaire de la région, ont augmenté de


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis