En prélude aux assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD) autour du thème « Favoriser la résilience climatique et une transition énergétique juste pour l’Afrique », l’institution a affirmé son intention de doubler ses fonds climatiques, qui passera à 25 milliards de dollars d’ici 2025. Cette annonce a été faite lors d’une visioconférence animée par Vincent Nmehielle, secrétaire général de la BAD et Kevin Kariuki, vice-président chargé de l’Électricité, de l’Énergie, du Changement climatique et de la Croissance verte. Ainsi que Kevin Urama, économiste en chef et vice- président par intérim chargé de la Gouvernance économique et de la Gestion


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis