L'accès aux nouveaux marchés du Moyen-Orient et d’Asie assurerait à CAMTEL de faciliter aux opérateurs qui le souhaitent de se connecter au continent américain à moindre coût, d’assurer l’optimisation de ses investissements sur la dorsale en fibre optique et d’accroître la commercialisation de ses câbles sous-marins en direction du continent européen.
L’opérateur public des télécoms projette un plan de développement de ses activités, notamment l’exploitation de la fibre optique vers le Moyen-Orient et l’Asie. Dans cette optique, la Cameroon telecommunications (Camtel) informe avoir scellé récemment à Dubaï (Emirats arabes unis), un partenariat avec ses homologues du Tchad (SudaChad) et du Soudan (Sudatel) dans le cadre du projet West to East Africa Network Access (We-Africa-Na). Le projet vise l’implémentation d’un réseau câbles sous-marins permettant de relier l’Ouest et l’Est de l’Afrique à partir du Port-Soudan sur la mer Rouge jusqu’à Kribi, au Cameroun, dans l’Océan Atlantique en passant par le Tchad pour


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis