Alors que le nombre d’unités de fabrication de cigarettes dans le monde est à la baisse, les projets explosent dans les pays sahéliens, région où les groupes armés se nourrissent de la contrebande. Décryptage. Le marché africain de la cigarette est considérable et exponentiel. En 2019, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a évalué la progression du nombre de fumeurs à 40% entre 2010 et 2025. Actuellement estimé à 77 millions de personnes, il devrait passer la barre des 150 millions d’ici quelques années, soit la plus forte poussée à l’échelle mondiale. Cette tendance est soutenue par la démographie de ce continent appelé à abriter deux milliards d’habitants à l’horizon 2050, dont une majorité de jeunes.  Alors qu’elle décroît dans les pays développés, la hausse de la demande représente, en Afrique, un enjeu de développement majeur


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis