Le dossier Moov Africa (Malitel) et Orange Mali, deux opérateurs condamnés en appel à verser 177 milliards de FCFA (305 millions de dollars ) suite à une plainte du Réseau malien des consommateurs du secteur des télécommunications (Remacotem), devra désormais être tranché par la Cour suprême. Le gouvernement a fait marche arrière suite à la grève des syndicats exigeant le déblocage des comptes des deux entreprises.Pour rappel, un arrêt de la Cour d’appel de Bamako rendu en novembre 2021 avait rejoint la plainte du réseau des consommateurs en estimant que les deux opérateurs auraient facturé des appels téléphoniques sur répondeur


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis