L’Égypte est le marché le plus ciblé pour les fusions et acquisitions en Afrique en 2021, avec une valeur de 9,9 milliards de dollars. C’est ce qu’indique l’Egypt’s Information and Decision Support Center (IDSC), le centre national d’information et d’aide à la décision qui cite un rapport de Baker McKenzie, un cabinet d’avocats d’affaires international présent dans 47 pays dans le monde. Selon le document, l’Égypte est le deuxième marché mondial, après les Etats-Unis. Le nombre total de transactions en 2021 s’y élevait à environ 233 transactions, soit une augmentation de 49 % par rapport à 2020, et la valeur


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis