Cellou Dalein Diallo
Notifiés de libérer leurs domiciles ce lundi 28 février au plus tard, dans le cadre d’une opération de récupération des biens de l’État « bradés » selon le Conseil national du rassemblement pour le développement (CNRD) par les régimes précédents, Cellou Dalein Diallo, président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), et Sidya Touré, président de l’Union des forces républicaines (UFR), se sont finalement soumis à l’injection du patrimoine bâti public. Les deux ténors de l’opposition avaient attaqué la décision du patrimoine bâti public en justice qui s’est déclarée incompétente pour statuer sur le litige. « J’ai pris acte de la décision


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis