Sous  le coup des sanctions de la CEDEAO et de la communauté Internationale, le Mali a adopté une nouvelle charte de la transition. La texte adopté par acclamation et à l’unanimité par  par le Conseil national de la transition (CNT) fait passer le nombre de parlementaires “désignés” de 121 à 147.

Le poste de vice-président est supprimé. Pour autant, la charte reste floue sur la date de la tenue des élections.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here