Les 18 milliardaires africains en dollars viennent de 7 pays  anglophones à l’exception de deux marocains et d’un algérien. Plus que l’effet langue,  c’est plutôt le levier démographique et technologique ajouté à la profondeur du marché des capitaux qui font que nigérians, égyptiens et sud-africains dominent ce classement Forbes qu’il faut circonscrire  dans ses limites méthodologiques car reposant sur la capitalisation boursière arrêtée au 19 janvier, le taux de change des monnaies africaines par rapport au dollar et ne prenant pas en compte les actifs non cotés. À noter que Isabel Dos Santos, seule milliardaire africaine en dollars, ne figure plus dans ce


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis