L’Africa Finance Corporation (AFC) a réussi à lever 400 millions de dollars US dans un nouveau prêt syndiqué destiné à la reprise post-pandémique grâce au développement critique des infrastructures. D’une durée de trois ans, la facilité était pourtant tablé sur un objectif initial de 300 millions de dollars US, soit une sursouscription de 100 millions de dollars supplémentaires grâce au fort intérêt manifesté par les investisseurs. Investisseurs dont notamment Absa Group Ltd. d’Afrique du Sud, Mashreqbank PSC de Dubaï, Korea Development Bank, Standard Chartered Plc, Bank of China Ltd.. Dans un communiqué publié mardi 18 janvier, l’AFC indique que le


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis