Le Sénégal accueille un programme Inspecteur des Impôts sans frontières (IISF) ce mardi  18 janvier 2022. Le Directeur général des Impôts et des Domaines du Sénégal, le représentant du  DGI marocain, des officiels de l’OCDE et du PNUD lancent ce qui constituera le 100e programme  IISF déployé dans le monde.  

Bien que le contexte sanitaire actuel ne permet toujours pas de faire des missions sur place,  le Secrétariat de l’IISF ainsi que l’antenne locale du PNUD au Sénégal soutiendront le déploiement  de ce programme de manière virtuelle.  

Ce programme s’inscrit dans l’approfondissement de la coopération fiscale dans la région  africaine et notamment la collaboration Sud-Sud en matière fiscale, qui vise à faciliter les  échanges et les bénéfices croisés d’une harmonisation des pratiques fiscales. 

Pour rappel, le Sénégal avait accueilli entre 2014 et 2018, deux programmes IISF soutenus par la  France et qui ont porté sur les vérifications en matière de prix de transfert.  

Cette coopération a été fructueuse puisque son impact sur la mobilisation des ressources fiscales  intérieures peut être estimé à environ 48 millions USD. 

La Direction Générale des Impôts et des Domaines a formulé une demande pour bénéficier  de ce 3e programme IISF. Soutenu par un expert détaché du Royaume du Maroc, ce programme  permettra aux équipes de la DGID (DGE) d’affiner leurs connaissances et compétences en ma tière de vérifications des entreprises multinationales du secteur des banques et assurances, qui  couvre près de 7% du portefeuille de contribuables de la DGE et une part significative dans les  recettes de la DGID.  

Le Bureau de la Communication et de la Qualité de la DGID

1 COMMENTAIRE

  1. La collaboration sud-sud est de la pure imagination qui et une incapacité à faire face à des formes de dictatures qui enveniment tous les programmes de ce genre. Car un pauvre ne peut rien apporter à un autre pauvre ou des riches en matière première mais désorganisé déstabilisé qui sont donc des pauvres d’esprit,par un système de ‘’berguag’’ (délateurs pour une livre de farine et un peu d’huile…qui ont une seule tâche est d’empêcher l’autre citoyen de progresser et donc pour ces délateurs qui relèvent de la psychiatrie pas droit au chapitre pour une quelconque démocratie ; ces délateurs sont aux ordres des différents membres d’État profond) partout en Afrique. Il y a des organismes qui veulent travailler ou faire quelque chose dans ce sens , or il s’agit d’une mission presque impossible c’est ce système qui favorise des guerres entre États et des guerres inter-ethnique et des guerres civiles transfrontalières…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here