Avec plus de 80% de la capitalisation boursière africaine, la Johannesburg Stock Exchange (JSE) a explosé ses compteurs en 2021.


L’indice composite de la Bourse de Johannesburg, la FTSE/JSE Africa,  a réalisé une progression de plus de 20% en 2021. Une performance jamais réalisée depuis 2012 et qui contraste avec la chute de 7% enregistrée par l’indice des marchés émergents (MSCI Emerging Market). En dépit de cette performance, le niveau de valorisation (PER) de la JSE reste en deçà de la moyenne des marchés émergents, ce qui dénote d’un potentiel de hausse important en 2022.

Exprimée en dollars, la hausse de la place sud-africaine atteint 10% portée par le secteur des communications et, paradoxalement, par les voyages et les loisirs. C’est dire que le variant omicron qui  secoue le pays depuis la fin septembre n’a pas cassé la dynamique de reprise.

Parmi les meilleures hausses de l’année, à noter celle de MTN qui a vu son action bondir de 183,6% sur l’année dopée par les performances en Afrique et la décision de retrait du Moyen-Orient. 

Pour 2022, les analystes comme Jonathan Kennedy-Good de JPMorgan Chase & Co, cité par News24, misent sur une croissance à deux chiffres de la JSE portée par la faiblesse du Rand, une politique de la Réserve Sud-africaine basée sur des taux modérés et des entreprises cotées qui vont surfer sur la reprise. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here