C’est un nouveau rebondissement judiciaire dans l’affaire opposant le groupement 3GB (Guicopres, Guiter SA et Begec) à la société IMMAG holding. L’information a été confirmée à Financial Afrik par Me Aboubacar Sidiki Kanté, avocat aux Barreaux de Guinée et de Paris, mais aussi de Imaag Holding.

Par sa décision datée du 8 décembre 2021, le président de la troisième chambre civile de la Cour d’appel de Conakry a fait droit à la requête de la société Imaag Holding SAU, visant à la rétractation de l’ordonnance du 12 novembre 2021 qui avait décidé de l’arrêt des travaux d’aménagement du centre directionnel de Koloma, à la requête du Groupement des entreprises GUITER SA, GUICOPRES SA et BEGEC Travaux SA, initialement retenu par l’État guinéen pour conduire les travaux.

À travers un communiqué, la société Imaag Holding s’est félicité, en substance du dénouement de cette affaire en rappelant l’engagement de l’État guinéen vis-à-vis de ses investissements « signataire d’une convention de Partenariat- Public- Privé (PPP) avec l’Etat guinéen et bénéficiant d’un arrêté d’approbation, Imaag Holding avait entrepris d’aménager depuis l’année 2020 ledit lieu conformément aux exigences du gouvernement en y engageant des fonds propres de l’ordre de plusieurs dizaines de millions d’euros », précise-t-elle.

Les avocats de Imaag holding soutiennent que le groupement 3GB a déjà été débouté en première instance par le président du Tribunal de première instance de Dixinn et « ne pouvait légalement porter son recours devant le premier président de la Cour d’appel de Conakry comme il l’a fait et à fortiori, obtenir l’ordonnance querellée ».

La société a désormais l’aval de la justice guinéenne pour reprendre les travaux d’aménagement du centre directionnel de Koloma.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here