A la UneSénégal : le tandem Hott-Diallo défend une loi de...

Sénégal : le tandem Hott-Diallo défend une loi de finance à 7,8 milliards d’euros de budget avec une discrimination positive pour le secteur privé local

-

Le projet de loi de finance pour l’année 2022 présenté dimanche 28 novembre aux députés sénégalais table sur une croissance de 5,5% du PIB contre 5% en 2021. Le déficit budgétaire devrait s’élever à 4,8%.  Dans le budget de 5 160 milliards de FCFA (soit 7,8 milliards d’euro) présenté aux députés, il est constaté une masse salariale de 952 milliards de FCA, en progression de 5% par rapport à l’exercice précédent. Les intérêts de la dette publique devraient, eux,  progresser de 7% pour s’établir à 350 milliards FCFA en 2022.  Les recettes du projet de loi de finances pour l’année 2022


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis
Albert Savana
Journaliste depuis 20 ans dans la presse économique africaine  et auteur de plusieurs enquêtes et reportages. A couvert plusieurs sommets de l’Union Africaine, de la Commission économique africaine et de la Banque Africaine de Développement.

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X