Par Rodrigue Fenelon Massala Kengue, grand reporter.


L’homme d’affaire congolo- malien Oumar Diawara (photo) a  remporté, le 22 octobre dernier, une bataille judiciaire inédite contre l’Etat de Côte d’Ivoire dans l’affaire qui l’oppose à la BNI Gestion.

La  plus haute instance judiciaire de la zone CEDEAO lui a donné raison. L’instance basée à Abuja condamne l’Etat de Côte d’Ivoire à lui payer des dommages et intérêts fixés à un milliard deux cent cinquante millions de Franc CFA (1 250 millions FCFA) en sus d’une restitution des terres dont la valeur est fixée à vingt milliards de francs Cfa. Comment en est-on arrivé là ?

Découvrez les ficelles de ce dossier judiciaire où les coups de théâtre et les zones d’ombre se succèdent dans un scénario kafkaïen dans le numéro de Financial Afrik à paraître le 15 novembre 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here