Dirigée jusqu’à il y a un an par Tidjane Thiam, Crédit Suisse va  sortir 3 milliards de francs du capital  de sa banque investissements vers la gestion de Fortune, soit une hausse de 25 %.  Selon le président du conseil d’administration Antonio Horta -Osaria et le directeur général, Thomas Gottstein, dans un entretien diffusé dimanche par la NZZ am Sonntag, le deuxième plus grand établissement bancaire de Suisse va embaucher 500 nouveaux conseillers clientèles à la fin 2024. Ce retour vers le réel, la relation client, semble rompre définitivement avec la stratégie plus orientée marché si chère au franco ivoirien Tidjane Thiam. Le  nouveau


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis