FinanceCEMAC: hausse des recettes budgétaires au 2e trimestre 2021

CEMAC: hausse des recettes budgétaires au 2e trimestre 2021

-

Les recettes budgétaires des 6 pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) sont passées d’environ 1 981,9 milliards de FCFA au premier trimestre, à 2 382,7 milliards au deuxième selon les données contenues dans la dernière note sur les finances publiques publiée par la Banque centrale de la région (BEAC). Ce qui correspond à une progression trimestrielle de 20,22%.

Cette évolution, explique le document publié le 15 octobre sur le site de la BEAC, est principalement le fait des recettes pétrolières qui se sont accrues de près de 41% entre les deux trimestres. Toutefois, précise-t-il, ces performances n’ont pas permis d’atteindre le niveau de juin 2020.

Selon les estimations de la Banque des États de l’Afrique centrale, les plus fortes augmentations ont été enregistrées en République Centrafricaine (319,9%) et en Guinée Equatoriale (91,2%). Les plus faibles sont notées au Gabon (3,2%) et au Cameroun (4%). Au Tchad, la progression trimestrielle des recettes s’établit à 39,6%, contre 9,4% au Congo.

Pour leur part, les dépenses totales de la région ont connu une légère augmentation impulsée par les dépenses en capital qui sont passées de 534,9 milliards au deuxième trimestre 2021, à 613,4 milliards au troisième trimestre.

« Dans la plupart des pays de la CEMAC, en raison de la persistance de la pandémie et de la nécessité de maintenir les mesures d’intervention sanitaire et de soutien à l’économie, les dépenses totales ont augmenté », explique la note.

« Avec la reprise progressive des activités, l’augmentation des recettes pétrolières et les mesures de soutien à l’économie, couplées avec la poursuite des efforts d’assainissement de la gestion des finances publiques, le solde budgétaire dans plusieurs pays s’est amélioré. Ainsi, l’exécution des finances publiques en zone CEMAC pendant la période sous revue, s’est soldée par un déficit global d’environ 36,7 milliards contre des déficits d’environ 384,6 milliards trois mois plus tôt et 239,1 milliards un an auparavant », renseigne la même source.

Notons que la BEAC prévoit des perspectives économiques positives avec un taux de croissance communautaire du produit intérieur brut (PIB) réel de 1,6% en 2021 et de 3,3 % en 2022.

Nephthali Messanh Ledyhttps://www.financialafrik.com
Rédacteur en chef de Financial Afrik. Basé à Lomé, Nephthali Messanh Ledy est diplômé en Communication, en Marketing et en Commerce International. Passionné de l’actualité internationale, outre l'économie et les finances africaines. Il s’intéresse également aux réseaux sociaux et au football.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X