LeadersRDC : l’ex-premier ministre Matata Ponyo devant la Cour...

RDC : l’ex-premier ministre Matata Ponyo devant la Cour constitutionnelle le 25 octobre

-

La cour constitutionnelle de la République démocratique du Congo (RDC) a fixé au 25 octobre 2021, le début du procès de l’ancien premier ministre Augustin Matata Ponyo, poursuivi pour  détournement présumé de deniers publics dans l’affaire du parc agro-industriel de  Bukanga Lonzo, selon des sources proches du dossier.

« La justice n’est pas une justice de la clameur publique, non ! La justice,  c’est le texte. Là où les textes disent que les droits de la défense sont garantis, nous devons tous les respecter. Mais, dans cette affaire, nous sommes allés d’irrégularités en irrégularités. Tout ce qui se passe est un forcing.  Même la question de la fixation, nous la suivons dans les réseaux sociaux », a dénoncé l’avocat de l’ancien premier ministre, Me Frédéric Tshingej.

L’Inspection générale des Finances (IGF) accuse l’ancien premier ministre devenu sénateur d’avoir «initié et payé, à la société Desticlox (qu’elle  présente comme une société écran d’Africom), 510 883 USD au titre de frais de gestion alors que le prestataire identifié pour le projet était Africom», détourné 7,9 millions USD pour l’achat d’Ultimate Building Machine, du matériel de construction vendu par la société MIC Industries, fait montre de «négligence coupable» pour ne s’être «pas assuré (de l’existence) de mécanismes prudentiels de garantie de bonne gestion par le partenaire» (Africom), entraînant «l’opacité dans la gestion» du projet et la «surfacturation de biens et services».

Le 15 juin dernier, le Sénat n’avait pas donné son feu vert à la levée de l’immunité du sénateur. Sur les 96 sénateurs présents à la séance plénière du parlement, 49 ont rejeté la requête contre 46 voix pour et un bulletin nul. La demande avait été formulée par le procureur général près la cour constitutionnelle qui s’appuyait sur un rapport de l’Inspection générale des finances (IGF) publié le 18 novembre 2020.  L’inspecteur général Jules Alingete Key y  affirme que le Trésor public a débloqué 285 millions USD pour le futur parc agro-industriel de Bukanga Lonzo. L’IGF y  présente  Augustin Matata Ponyo comme «l’auteur intellectuel de la débâcle»   de Bukanga Lonzo lancé en 2014 à 220 kilomètres de la capitale, Kinshasa.

Rédactionhttp://financialafrik.com
Financial Afrik se propose de délivrer l’information financière stratégique aux cadres et dirigeants, à travers une newsletter quotidienne et un site web qui couvre toute la finance africaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X