Aïmene Benabderrahmane

Jusque-là ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane a été nommé Premier ministre ce mercredi 30 juin par le président Algérien Abdelmadjid Tebboune pour succéder à Abdelaziz Djerad. Une nomination qui intervient seulement six jours après la démission de ce dernier avec celle de son gouvernement pour absence de résultat face à l’une des pires crises économiques que traverse le pays.

La mission d’Aïmene Benabderrahmane sera donc focalisée sur le redressement et l’accélération du processus de diversification d’une économie fortement dépendante du pétrole. La propulsion du ministre de l’Économie qui est la résultante des élections législatives anticipées du 12 juin dernier, traduit par ailleurs, la volonté du président Tebboune de faire face à la crise économique fortement aggravée par la pandémie du Covid-19 et les remous sociopolitiques.

Selon un communiqué de la présidence algérienne, le nouveau Premier ministre sera chargé de poursuivre les consultations avec les partis politiques et la société civile pour former l’un gouvernement dès que possible.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here