FinanceUEMOA : Hausse de l’indicateur du climat des affaires...

UEMOA : Hausse de l’indicateur du climat des affaires en avril

-

L’indicateur du climat des affaires, qui synthétise les opinions des chefs d’entreprises sur la conjoncture dans les pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), est ressorti en hausse de 0,6 point au cours du mois d’avril 2021 par rapport au mois précédent, selon les données de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Cet indicateur s’est établi a 102,2 contre 101,6 au mois de mars 2021. Selon l’institut d’émission << cette évolution traduit l’augmentation des carnets de commande et l’amélioration de la situation de trésorerie des entreprises>>. Il ajoute que l’indice a progressé dans presque tous les pays de l’UEMOA et reflète la perception d’une évolution favorable de la conjoncture économique par les chefs d’entreprise.

Les indicateurs d’activités ont enregistré une hausse sensible en avril 2021 par rapport à leurs niveaux du mois d’avril 2020, qui avait été marqué par les mesures restrictives prises au début de la pandémie de la Covid-19. C’est ainsi que l’indice du chiffre d’affaires dans le commerce a progressé de 16,4%, sur un an, en avril 2021, après une hausse de 5,6% le mois précédent, en rapport avec l’accroissement des ventes de produits alimentaires, textiles et d’automobiles.

Concernant la production industrielle, la BCEAO note qu’elle s’est renforcée avec une hausse de 12,7% au cours du mois sous revue contre 10,7% au mois de mars 2021, en lien avec la bonne orientation des productions alimentaire, textile et pétrolière.

De même, l’indice du chiffre d’affaires dans les services marchands s’est accru de 20,3% au cours du mois d’avril 2021, après une augmentation de 15,7% le mois précédent.

Sur un autre registre, l’institut d’émission, sur la base des données officielles, souligne que le taux d’inflation ressortirait, en glissement annuel, à 3,1% à fin avril 2021, après une réalisation de 2,5% le mois précédent. <<L’accélération du rythme de progression des prix est essentiellement imprimée par les composantes Alimentation et Logement, dont les contributions à l’inflation totale ont augmenté respectivement de 0,3 point de pourcentage et 0,2 point de pourcentage>>, explique la BCEAO.

Selon toujours l’institut d’émission, la hausse de la composante Alimentation est en lien avec le renchérissement des prix des légumes et fruits, des tubercules et plantains ainsi que des produits de la pêche dans la quasi-totalité des pays, du fait d’un regain de la demande induit par les dépenses du mois de Ramadan. S’agissant de la composante Logement, la hausse relevée est liée au renchérissement du charbon de bois dans la plupart des pays ainsi que du relèvement des prix du gaz et du pétrole au Burkina.

Albert Savana
Journaliste depuis 20 ans dans la presse économique africaine  et auteur de plusieurs enquêtes et reportages. A couvert plusieurs sommets de l’Union Africaine, de la Commission économique africaine et de la Banque Africaine de Développement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest news

Cameroun : nouveaux horizons pour le barrage de Nachtigal

Les travaux de construction du Nachtigal hydro power company (NHPC) se poursuivent normalement après les tensions sociales qui les...

L’hebdo des devises de l’Afrique

Dans cette chronique hebdomadaire sur les devises africaines, les experts de l’AZA, le plus important courtier en devises non...

Santé : les États-Unis approuvent le médicament «Ebanga»de la RDC contre le virus Ebola

Le médicament «Ebanga», du nom scientifique Map 114 contre le virus Ebola fabriqué par l’équipe de la RD Congo...

Algérie: les cinq raisons du processus inflationniste et son impact sur le pouvoir d’achat

Par Abderrahmane MEBTOUL, Professeur des universités, expert international Docteur d’Etat. (1 dollar USD = 136,6 dinars algériens - DA). S'agissant...

Entretien exclusif avec Cheikh El Kebir Moulaye Taher, Gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie

"Les réserves officielles de change ont enregistré une progression d’environ 40%" Monsieur Cheikh El Kebir Moulaye Taher, diplômé d’économie et...

Sous le coup d’une enquête pour corruption, SICPA démarche la Côte d’Ivoire

Par Florent Beroa, Genève. L’enquête pour «corruption d’agents étrangers» la visant depuis 2015 en Suisse n’empêche pas la société...

Must read

Cameroun : nouveaux horizons pour le barrage de Nachtigal

Les travaux de construction du Nachtigal hydro power company...

L’hebdo des devises de l’Afrique

Dans cette chronique hebdomadaire sur les devises africaines, les...

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X