Les travaux du corridor Abidjan-Lagos démarrent dans 2 ans

0

A Accra le 19 juin 2021 à l’occasion du sommet des chefs d’Etat de la CEDEAO, Akinwunmi Adesina, le président de la Banque africaine de développement (BAD), s’est prononcé sur les travaux du corridor Abidjan-Lagos censé relier les capitales économiques de cinq pays de la région.

« Nous nous attendons à ce que la construction de ce corridor commence dans les 24 mois à venir », a-t-il annoncé. Précisant que les études de faisabilité étaient en cours de finalisation.

Le conseil d’administration de la BAD avait approuvé, en avril 2020, un financement supplémentaire de 12,33 millions d’euros en faveur de la commission de la CEDEAO pour couvrir une partie des frais liés à l’étude du projet. La contribution totale de l’institution au projet s’élève à 22,4 millions d’euros.

A terme, ce corridor devra relier les capitales de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Togo, du Bénin et du Nigeria, et couvrir quelque 1 028 km avec huit postes frontières. Il vise à renforcer les échanges et l’intégration en Afrique de l’Ouest, notamment en offrant un accès portuaire maritime aux pays enclavés. L’axe routier étant prévu pour rejoindre d’autres corridors reliant le Burkina Faso, le Mali, le Niger et le Tchad.

En rappel, le corridor Abidjan–Lagos est un projet phare du Programme pour le développement des infrastructures en Afrique (PIDA), initiative continentale dont la BAD est l’organe d’exécution. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here