A la UneAfrique : De Bangui à Bamako, un double camouflet...

Afrique : De Bangui à Bamako, un double camouflet diplomatique pousse Paris à se retirer

-

A quelques jours d’intervalle, deux contextes immédiats renvoient à la perte d’influence de la France en Afrique, qui plus est dans son ancien « pré-carré ». En Centrafrique, la montée en puissance de la Russie perceptible depuis 2016 vient de pousser Paris à geler sa coopération militaire. Une décision rare d’ordinaire prise en répercussion de contextes hautement antidémocratiques ou liberticides. Ce fut le cas, au début des années 1990, à l’égard du Togo après les violences sanglantes ayant accompagné l’ouverture de ce pays au pluralisme. Officiellement, ce gel vient en écho à l’atmosphère jugée de plus en plus antifrançaise à Bangui, campagne


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis
Alexandre Varel
Journaliste d’investigation, spécialiste de l’Afrique et des Affaires économiques entre l’Europe et l’Afrique. Réseaux d’affaires, jeux des acteurs, Paris, Abidjan et Afrique francophone.

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X