Initialement prévu, le 21 juin, à Kigali, le sommet du Commonwealth a été reporté à une date ultérieure en raison de la pandémie de Covid19, mais le principe de l’adhésion du Gabon à cette organisation reste plus que jamais d’actualité. Aux côtés du Mozambique et du Rwanda, le pays symbole de la Françafrique durant des décennies sera le troisième membre non francophone à siéger au sein de l’organisation créée en 1949. Le dossier a été finalisé, mi-mai, lors d’un séjour du président gabonais à Londres, où il s’est entretenu avec la secrétaire générale, la baronne Patricia Scotland. Cette initiative représente


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis