Côte d’Ivoire : un appui de 100 millions USD de la Banque mondiale pour renforcer la riposte contre la Covid-19

0
Cet appui vise à faciliter l’acquisition de nouveaux vaccins contre la Covid-19 et booster la campagne nationale de vaccination afin de limiter la propagation du coronavirus.

Dans le cadre du partenariat avec l’initiative Covax, la Banque mondiale a approuvé, le vendredi 16 avril à Washington (Etats Unis) un nouveau financement additionnel de 100 millions USD pour faciliter l’acquisition de nouveaux vaccins contre la Covid-19 et booster la campagne nationale de vaccination afin de limiter la propagation du coronavirus en Côte d’Ivoire.

Un appui qui permettra également au gouvernement ivoirien combler les déficits relevés au niveau de la chaîne d’approvisionnement, de la logistique, des infrastructures et de la formation. D’autant que selon une étude menée en février 2021, le degré de préparation de la Cote d’Ivoire à l’introduction du vaccin contre la Covid-19 est de l’ordre de 48 %.

« En partenariat avec l’initiative Covax, cet appui va permettre aux autorités sanitaires de vacciner plus de 10 millions de personnes, soit près de 40 % de la population ivoirienne », a souligné Coralie Gevers, directrice des opérations de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire, le Bénin, la Guinée et le Togo.

Diversifier les sources d’approvisionnement en vaccins contre la Covid -19, assurer un déploiement efficace au niveau national et soutenir les efforts de sensibilisation générale à l’importance de la vaccination, sont globalement les objectifs de ce financement additionnel qui intervient dans le cadre du Projet d’appui au Plan national de riposte à la crise sanitaire. « Il va aussi soutenir une approche de communication intégrée afin de fournir aux Ivoiriens une information basée sur des faits concrets et des explications claires et scientifiques sur le virus, les différents vaccins et leurs risques éventuels », ajoute Coralie Gervers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here