Kenya : les bénéfices de NCBA Group fragilisés par les créances douteuses

0

Le groupe bancaire kényan NCBA Group a annoncé, lundi 29 mars, une baisse de 42% de son bénéfice annuel par rapport à un l’exercice 2019. Il se situe à 4,57 milliards de shillings (42 millions de dollars), ce qui constitue le troisième niveau de bénéfice le plus faible parmi les banques de niveau 1, derrière DTB Group (30 millions de dollars) et Absa Kenya (38 millions de dollars).

L’établissement bancaire a indiqué que cette contre performance est essentiellement due à l’augmentation du provisionnement sur les pertes de crédit attendues en cas de défaillance des clients. Les provisions pour créances douteuses ont en effet plus que triplé pour atteindre 20,44 milliards de shillings (186 millions de dollars).

Une situation engendrée par le défaut de paiement des emprunteurs subissant de plein fouet la crise liée à la pandémie de Covid-19. Ces derniers étant confrontés à des difficultés économiques telles que des pertes d’emplois et de faibles dépenses de consommation.

« Au cours d’une année de défis sans précédent pour notre activité, le secteur bancaire et l’économie dans son ensemble, je suis extrêmement fier des résultats que le Groupe a livrés. Malgré l’impact économique massif de la Covid-19, notre bénéfice d’exploitation a augmenté de 38 % pour clôturer l’année à 46,4 milliards de shillings (423 millions de dollars)  », a déclaré le directeur général de NCBA Group, John Gachora, dans un communiqué.

Pour  rappel, l’établissement publie ainsi sa première performance annuelle après la fusion réussie de NIC Group et de CBA en octobre 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here