Côte d’Ivoire : La Loyale Vie/ La Loyale Assurances, les « sœurs siamoises » aux destins différents

0

En dépit d’un environnement économique fortement marqué par la crise sanitaire de la Covid-19 et un marché ivoirien des assurances assez concurrentiel, certaines entreprises comme  « La Loyale Vie » ont  pu tenir leurs engagements là où son binôme « La Loyale Assurances » peine à sortir de ses déboires  financiers. Retour sur le parcours de ces « sœurs siamoises » aux destins différents.  

La Loyale Assurances et La Loyale Vie ont été créées en 2003 par les mêmes investisseurs pour proposer aux Ivoiriens, des produits d’assurance vie et IARD. Et conformément à la réglementation en vigueur, les deux compagnies sont deux entités bien distinctes avec une gestion propre à chacune d’elle. Bien qu’ayant les mêmes propriétaires et la même identité visuelle (logo, couleurs et signature). Mais par une collaboration bien organisée, chacune  a systématiquement  servi ‘’ d’apporteur d’affaires’’ à l’autre chaque fois que l’occasion s’est présentée. Malheureusement, La Loyale Assurances a  depuis quelques temps déjà des gros soucis de management et de trésorerie.

Selon une information qui avait déjà été donnée par ‘Financial Afrik’ en 2016, « à l’issue d’une réévaluation, l’Agence de notation Bloomfield a dégradé la note à long terme de BBB- (note d’investissement) à BB- (note spéculative) et abaisser la perspective de stable à négative. L’agence a également décidé de dégrader la note à court terme de B (note spéculative) à C (note spéculative) avec une perspective négative ». Ceci, du fait de  « la baisse du  niveau d’activités en 2014 (4 912 millions de francs CFA contre 6 188 millions de francs CFA) avec la perte d’importants clients et une faible réactivité de la compagnie pour le règlement des sinistres ; la baisse  du chiffre d’affaires depuis l’année 2011 ainsi que la faible capacité de La Loyale Assurances à se projeter raisonnablement dans l’avenir ». Résultat des comptes, après une mise sous observation,  La Loyale Assurances a donc été placée sous administration provisoire en décembre 2016 par la Commission de contrôle de la Commission inter-africaine des marchés de l’assurance (CIMA).  Et même si cette mesure a finalement été levée en 2018,  La Loyale Assurances n’a pas encore totalement sorti la tête de l’eau. Pendant ce temps, sa ‘’ sœur siamoise’’ La Loyale Vie, qui n’a nullement été impactée par les déboires financiers de son ‘’Alter Ego’’, se porte financièrement bien.

En effet, avec un total Bilan de 36,5 milliards de FCFA, La Loyale Vie a réalisé pour le compte de l’exercice 2020, un  chiffre d’affaires de 7,6 milliards de FCFA et un bénéfice de 425 millions de FCFA. L’entreprise a donc a terminé l’année 2020 sur une note positive avec une marge de solvabilité qui a enregistré un surplus de 5,5 milliards de FCFA.   Et pour le  compte de l’année 2020, c’est une cagnotte d’environ 4,3 milliards de FCFA que La Loyale Vie a versée à ses souscripteurs en termes de prestations. Elle a donc pu tenir  ses engagements vis-à-vis de ses assurés en dépit du ralentissement imposé par  la crise  sanitaire à l’économie  mondiale. Selon les données que nous avons pu consulter auprès de la direction générale, La Loyale Vie est d’ailleurs dans  cette même dynamique depuis 2015. En effet de 2015 à 2020, ce sont au total  28 704 855 088 FCFA qui ont été payés en prestations, dont 6 547 637 033 FCFA  en 2019. Signe de la bonne santé des trésoreries de cette entreprise.  On peut donc en déduire  que l’assureur ivoirien, qui figure dans le top 10 des entreprises d’assurance vie en Côte d’Ivoire avec une part de marché de 4,52%  en 2019,  n’a  pas subi les  contrecoups de la zone de turbulence que traverse depuis  quelques temps sa  ‘’ sœur siamoise’’  La Loyale Assurances spécialisée quant à elle dans l’IARD et qui a des soucis de management et de trésorerie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here