Accord entre Shelter-Afrique et le gouvernement togolais

0
Le ministre togolais Koffi Tsolenyanu, et le directeur général de Shelter Afrique, Andrew Chimphondah.

Shelter-Afrique, un organisme panafricain de financement du développement du logement, a annoncé le 3 mars 2021 avoir signé à Nairobi, un protocole d’accord avec le gouvernement togolais afin de co-développer 3.000 unités de logements à Lomé. L’accord, indique-t-il, devrait permettre d’intensifier le développement de projets de logements abordables à grande échelle dans le pays.

Selon le ministre togolais Koffi Tsolenyanu de l’Urbanisme, du Logement et de la Réforme foncière cité par un communiqué de Shelter-Afrique, le déficit de logements est un problème majeur au Togo comme dans de nombreux autres pays africains. Rappelant que le gouvernement, pour combler ce déficit, avait lancé un programme de logements sociaux à grande échelle en 2015 pour développer 20.000 logements d’ici 2025.

Pour sa part, le directeur général de Shelter Afrique, Andrew Chimphondah, a déclaré que la signature du protocole d’accord était très importante car elle établit un cadre pour la mise en œuvre de programmes de logements à bas prix et à grand volume, sur le modèle des Partenariats Public-Privé. Son institution devrait fournir un financement partiel pour le projet, et agirait en tant qu’arrangeur principal pour le financement supplémentaire.

En rappel, le Togo n’a pas encore payé entièrement sa souscription au capital de Shelter Afrique. Le pays est en pourparlers avec l’institution pour augmenter sa souscription afin de pouvoir obtenir un siège permanent au Conseil d’Administration, selon le ministre Tsolenyanu.

Le Togo devra verser un capital supplémentaire de 10 millions USD pour obtenir un siège permanent au conseil d’administration de l’institution qui compte 44 pays africains parmi ses actionnaires.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here