Maroc : le groupe BCP résilient grâce à des fondamentaux solides

0

Réuni le 25 février 2021, le conseil d’administration de la Banque centrale populaire (BCP) a examiné l’évolution de l’activité et arrêté les comptes au 31 décembre 2020. Au terme du 4trimestre 2020, le groupe banque populaire du Maroc a été particulièrement  résiliente malgré la pandémie de Covid-19.

L’établissement bancaire a adopté de bonnes stratégies (mobilisation en faveur des opérateurs économiques au Maroc comme en Afrique subsaharienne)  pour faire face à l’évolution fulgurante de la maladie. Cette tactique  s’est traduite par de bons résultats à fin 2020 confirmant ainsi le profil résilient du groupe BCP, fort de ses fondamentaux solides et de sa structure mutualiste unique. Ainsi, les principaux indicateurs de la banque ont été au vert au cours des 9 derniers mois de 2020.

Dans cette dynamique, le produit net bancaire consolidé s’améliore de 8,3% à 19,3 milliards de dirhams (2,1 milliards de dollars). Cette croissance a concerné l’ensemble de ses composantes et intègre un effet périmètre sur 9 mois, lié à l’acquisition de trois nouvelles filiales en Afrique subsaharienne.

Pour sa part, les dépôts de la clientèle connaissent une collecte additionnelle de 15 milliards de dirhams (1,6 milliards de dollars) en 2020, correspondant à 30% de l’additionnel du secteur. En termes d’emplois, l’encours des crédits à la clientèle a légèrement reculé de 1,2% à 201 milliards de dirhams (22,4 milliards de dollars), du fait essentiellement du repli des crédits à l’équipement et des comptes courants débiteurs. Une tendance qui s’explique par le climat d’incertitudes ayant caractérisé l’année écoulée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here