Ancien légionnaire reconverti dans la sécurité privée en Côte d’Ivoire à la tête des sociétés Risk et Vision, Frédéric Lafont a effectué un discret retour ces derniers jours à Abidjan. En 2011, au plus fort de la crise politico-militaire, il avait dû fuir le pays car considéré comme trop proche du président Laurent Gbagbo et suspecté de violer l’embargo onusien sur l’importation d’armement. Il vivait depuis cette date au Maroc après avoir quitté le pays par le Togo.  Selon les informations exclusives de Financial Afrik, son retour obtenu grâce à un feu-vert de la présidence doit lui permettre de remettre de l’ordre dans ses affaires. Il souhaiterait notamment mettre en vente sa villa


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis