Les filiales africaines de Maroc Telecom deviennent Moov Africa

1
Abdeslam Ahizoune, le président du directoire de Maroc Telecom

Les onze filiales de Maroc Telecom en Afrique deviennent toutes Moov Africa à compter du 1er janvier 2021. Le groupe majoritairement détenu par l’émirati Etisalat évoque « un nouveau chapitre » dans son développement à l’international.

Présent au Maroc (marché domestique), au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Gabon, au Mali, en Mauritanie, au Niger, en République Centrafricaine, au Tchad et au Togo, l’opérateur qui revendique « plus de 70 millions de clients » sur le continent veut ainsi réunir ses filiales « autour d’une identité commune ». « Cette nouvelle identité illustre la vision du groupe Maroc Telecom : ‘‘l’Afrique en mouvement’’, qui réside dans le principe de partage du savoir-faire du groupe et sa capacité d’innovation au profit des pays dans lesquels il opère », lit-on dans un communiqué de presse.

Dirigé depuis sa création en 1999 par Abdeslam Ahizoune, le groupe a finalisé en 2019, l’acquisition de Tigo Tchad, la dernière en date, et table désormais sur la consolidation des positions de ses filiales africaines. Les revenus globaux de ces dernières représentent plus de 45 % du chiffre d’affaires semestriel consolidé de Maroc Telecom entre janvier et septembre 2020.

1 COMMENTAIRE

  1. Le titre de votre article concernant le filiales Maroc Télécom est à mon sens un peu Maladroit. les filiales africaines de Marco Telecom deviennent Moov Africa? Le Maroc se trouve en Occident peut être? Il aurait été plus judicieux de mettre simplement les filiales de Maroc Télecom deviennent Moov Africa, le message serait tout aussi bien passé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here