EDC Investment Corporation accompagne l’Etat du Congo dans le refinancement de son emprunt obligataire

0

Brazzaville, le 07 Décembre 2020 — EDC Investment Corporation a été mandaté par l’Etat du Congo pour la structuration et l’arrangement du refinancement de l’emprunt obligataire EOCG 6,5% net 2016-2021 sur le marché financier régional via une émission d’Obligations du Trésor Assimilables (OTA) sur le marché monétaire.

La Transaction a été clôturée avec succès le 6 Novembre 2020 par la levée de près de 92 milliards FCFA auprès d’institutions financières locales et régionales, notamment Ecobank Congo, le groupe BGFI, Crédit du Congo, BSCA Bank, LCB Bank, Société Générale Cameroun et Société Générale Congo. Le montant total a été levé au travers de l’émission d’OTA de 2 ans (6,00%), 3 ans (6,30%) et 5 ans (6,50%) et a servi au remboursement anticipé de l’emprunt obligataire EOCG 6,5% net 2016-2021.

L’Etat du Congo a racheté, sur le marché financier de la BVMAC, et annulé près de 14 millions de titres obligataires détenus par des investisseurs ayant exprimés un intérêt pour la Transaction, conformément à l’option de rachat adossée à l’emprunt obligataire. Le rachat des titres obligataires s’est effectué au pair représentant une valeur nominale d’environ 73 milliards FCFA. A la fin de la Transaction, il reste près de 4,5 millions de titres obligataires qui continuent de coter à la BVMAC. Il est important de noter que depuis son entrée dans les marchés monétaire et financier d’Afrique Centrale, l’Etat du Congo n’a jamais failli à ses engagements vis-à-vis des investisseurs.

A ce jour, l’Etat du Congo s’est acquitté de toutes ses obligations liées à l’EOCG 6,5% net 2016 – 2021, et il a toujours honoré convenablement les échéances des Obligations du Trésor. Le rachat des titres obligataires n’a aucune incidence sur le calendrier d’amortissement initial de l’emprunt EOCG 6,5% net 2016-2021. Le Compte Séquestre de l’Etat du Congo est suffisamment provisionné pour les échéances 2020 et 2021 des titres obligataires restants. La Transaction a permis à l’Etat du Congo d’alléger sa trésorerie de 41,5 milliards FCFA en 2020 et 33,3 milliards FCFA en 2021, soit une économie totale de 74,8 milliards FCFA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here