Mauritanie: deux victimes d’un système de ponzi prennent les armes

0

Deux Mauritaniennes promettent de s’en prendre à  l’intégrité physique de  Cheikh Ridha Nagi, accusé de montage frauduleux qui a fait perdre leurs maisons à un certain nombre de ménages résidant à Nouakchott.

Sur une vidéo devenue virale, on voit en effet les deux dames – qui ont perdu leurs biens immobiliers – armées de fusils d’assaut et portant un masque proférer des menaces de mort  à l’encontre du cheikh devenu tristement célèbre. C’est la première fois que ce genre de menaces est proféré dans le cadre de l’affaire dite des créanciers de Ridha.

Une affaire qui rappelle, toutes proportions gardées, le scandale Bernard Madoff.

Une répression contre les victimes du montage financier frauduleux qui tenaient sit-in devant le domicile du Madoff local situé à Nouakchott serait la goutte qui aurait fait déborder le vase.

Cheikh Ridha Nagi qui disait à qui veut l’entendre que ses créanciers seront payés à temps  n’a pu tenir promesse, et le permis minier de phosphate qu’il comptait exploiter pour rembourser ses dettes  a été mis en liquidation avant l’entame de toute activité d’exploitation minière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here