Valéry Giscard d’Estaing, l’africain, est mort

1

L’ancien président français Valéry Giscard d’Estaing est mort à l’âge de  94 ans. Président de la république française de1974 à 1981, VGE laissera à la postérité ce fameux «vous n’avez pas le monopole du cœur » qui avait fait son effet dans l’opinion sans toutefois renverser la tendance qui installera Mitterrand à l’Elysée. 

Avec l’Afrique l’on retiendra surtout cette relation entretenue avec la Centrafrique d’un certain Bokassa et le scandale des diamants, ébruité par le Canard Enchaîné,qui viendra entraver sa réélection. « C’est vrai que j’aime l’Afrique. Cet amour a eu des conséquences sur le cours de ma présidence », écrivait-il en 1991, dans Le Pouvoir et la vie, L’Affrontement, deuxième tome de ses Mémoires.

Hospitalisé à Tours depuis la mi-novembre, l’ancien chef de l’Etat (1974-1981) avait déjà été interné à l’hôpital Pompidou à Paris en cardiologie à plusieurs reprises il y a quelques années pour la pose de stents. Il avait également été brièvement hospitalisé mi-septembre à Paris pour une infection aux poumons.

1 COMMENTAIRE

  1. Aujourd’hui, tous les animaux du monde fêtent la mort du plus grand prédateur de tous les temps.
    VGE arrivait à disparaitre de l’Elysée pendant plusieurs jours afin de satisfaire sa folie tueuse de tout ce qui bouge. Il a largement profité de sa fonction pour utiliser les jets de la république pour aller chasser en Afrique toutes les grosses bestioles. Pas une ne manque à son palmarès, même les grands singes. Avec lui la “France/Afrique” a vécu ses plus beaux jours. Bokassa et les autres savaient comment obtenir les faveurs de la France. Quand il ne pouvait s’échapper, il se contentait d’une partie de chasse locale et s’offrait 2000 pigeons en un Week End, et pas des pigeons d’argile…le son de l’accordéon trop souvent couvert par le cor de chasse et les coups de fusil.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here