Côte d’Ivoire: comment Abidjan s’emploie à «mettre la pression» sur Pascal Affi Nguessan

1
Auditionné par une juge d’instruction, en l’occurrence Josiane Essien, l’opposant est sous la menace de plusieurs chefs d’inculpation parmi lesquels une atteinte à la sûreté de l’Etat.
Depuis son arrestation le 7 novembre, alors qu’il tentait de gagner son fief de Bangouanou dans l’est du pays, Pascal Affi Nguessan est particulièrement ciblé par le pouvoir ivoirien. Contrairement à d’autres opposants détenus à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca), le porte-parole de l’opposition et du Conseil national de Transition (CNT) a été transféré dans les locaux de la Direction de la surveillance du territoire (DST) dans la capitale économique.  Nonobstant une mise en scène à travers la diffusion d’une vidéo sur les réseaux


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Nouvel utilisateur ?
*Champ requis

Comments are closed.