Livre: trois économistes sénégalais expliquent le marché des capitaux de l’UEMOA

0

Dans leur nouvel ouvrage de 156 pages, intitulé : «Pratique des marchés de capitaux dans l’UEMOA» (édition Harmattan), le trio des économistes sénégalais, Modou Dieng, Babacar Sene et Mohamed Lamine Mbengue, explique les fondamentaux du marché de capitaux de l’UEMOA au grand public.

Paru en librairie depuis le 25 août dernier, le livre conduit le lecteur dans les arcanes du marché de capitaux de l’Union économique et monétaire ouest-africaine(UEMOA). Un marché financier dynamique puisque, comme le lit-on dans le livre, 7500 milliards de FCFA (13,4 milliards de dollars) y ont été levés en 2019. Le manuel présente de manière pédagogique mais rigoureuse et appliquée, l’organisation et le fonctionnement du marché, avec un coup de projecteur sur les instruments financiers qui y sont négociés. Illustré par des exercices corrigés, ce manuel est bien adapté pour les étudiants en classe de Master, les cadres financiers à la recherche d’un raffraichissement du capital des connaissances ou encore ceux pour qui le marché des capitaux relève du mystère.

L’approche pédagogique adoptée dans cet ouvrage est résolument tournée vers la pratique avec des cas concrets tirés du marché des titres de créances négociables et de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) de l’UEMOA. Le livre préfacé par Adrien Diouf, directeur général de l’agence UMOA-Titres, s’adresse aux praticiens, mais plus particulièrement aux étudiants en sciences de gestion comme en sciences économiques spécialisés en monnaie banque et finance.

S’exprimant sur l’ouvrage, le professeur Babacar Sene, agrégé en Economie, estime qu’il va combler le vide qui apparaissait sur le marché des capitaux. “Le marché de l’UEMOA a connu des avancées significatives. Parmi elles, la création de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) depuis les années 90 et l’agence UMOA -Titres par la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). « Aujourd’hui, un livre sur le marché des capitaux doit permettre aux intervenants du marché (étudiants, professionnels…) d’avoir un repère pour comprendre comment fonctionne ce marché », a-t-il ajouté. Abondant dans le même sens, l’enseignent chercheur à l’université de Alioune Diop de bambey (Sénégal), Modou Dieng, explique que ce livre vient démystifier l’enseignement et la compréhension de la finance de marché. Parce que, indique-t-il, au sein du grand public, la finance de marché suscite à la fois méfiance et incompréhension. A lire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here