Western Union contraint par l’administration Trump de quitter Cuba

0
Hikmet Ersek, Président et PDG de Western Union, ici au centre.
On ne badine pas avec les sanctions américaines sous Donald trump. Western Union l’a appris à ses dépens. Le groupe américain de transfert d’argent fermera ses bureaux à Cuba le 23 novembre, après les nouvelles sanctions de Washington qui lui interdisent de travailler avec Fincimex, société financière cubaine détenue par les militaires, a annoncé cette dernière vendredi. “Fincimex et Western Union ont décidé la suspension à partir du 23 novembre du versement d’argent depuis l’étranger


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Nouvel utilisateur ?
*Champ requis