Bons Covid-19 : 110 milliards de FCFA dans l’escarcelle de l’Etat du Niger

0

Dans le cadre de la troisième série des bons social Covid-19, l’Etat du Niger, à travers son trésor public, a levé le 10 novembre 2020 sur le marché financier de l’Union monétaire ouest africaine (UMOA) un montant de 110 milliards de FCFA (165 millions d’euros) au terme de son émission d’adjudication de bons assimilables du trésor (BAT) de maturité 28 jours.

Des soumissions globales de 163,632 milliards de FCFA provenant des investisseurs ont été enregistrées par l’Agence UMOA-Titres organisatrice de l’opération en coordination avec la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) pour un montant mis en adjudication de 110 milliards de FCFA. Ce qui donne un taux de couverture du montant mis en adjudication de 148,76%.

Le trésor public nigérien a retenu 110 milliards de FCFA et rejeté les 53,632 milliards de FCFA restants, soit un taux d’absorption de 67,22%.

Le taux moyen pondéré de l’opération se situe à 2,52% et le taux marginal à 2,59%. Quant au rendement moyen pondéré, il s’est établi à 2,53%.

L’émetteur s’est engagé à rembourser le capital le premier jour ouvré suivant la date d’échéance fixée au 8 décembre 2020. Le plan de trésorerie de l’Etat du Niger pour rembourser cette dette est alimenté par les engagements de ses partenaires techniques financiers (PTF).

Quant aux intérêts  au taux inférieur ou égal à 3%, ils sont payables d’avance et précomptés sur la valeur nominale des bons qui est d’un million de FCFA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here