Post Covid : Afreximbank et l’AFD engagent une réflexion pour renforcer la durabilité et la résilience en Afrique

0

Le président de la Banque africaine d’import-export (Afreximbank) Benedict Oramah, et  le directeur général de l’Agence française de développement (AFD) Rémy Rioux, lors d’un séminaire en ligne au Caire (Egypte), ont échangé,  sur l’intensification du financement climatique en Afrique dans le cadre de leur effort commun pour favoriser le développement durable alors que le continent se remet de la pandémie du COVID-19 pandémie.

Pour Afreximbank, «  l’événement visait à accroître les connaissances des participants sur les opportunités et les défis associés à l’alignement du développement économique et du financement climatique pour renforcer la durabilité et la résilience en Afrique ». Le rôle des banques publiques de développement dans le financement des projets de développement durable et leur apport dans les partenariats a été ont également analysé. Une réflexion, dont les recommandations  seront discutées lors du sommet «Finance in Common» (FiC) qui se tiendra du 11 au 13 novembre 2020.

 «Bien que l’Afrique contribue à moins de 4% des émissions mondiales de CO2, elle reste la région la plus vulnérable aux effets néfastes du changement climatique. Les sécheresses et les inondations ont augmenté en fréquence au cours des deux dernières décennies et risquent de compromettre le progrès économique du continent », a indiqué Benedict Oramah

Saluant  le partenariat entre Afreximbank et l’AFD,  le directeur général de l’Agence française de développement a soutenu que  les Banques publiques de développement  (BPD) pourraient davantage contribuer à l’intensification du financement climatique pour le développement durable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here