Dans son plan de 1 900 milliards de dollars, Joe Biden fait un virage au vert en se gardant de toucher au pétrole de schiste.

D’ores et déjà, le nouveau président américain a promis de faire adopter l’objectif de neutralité carbone d’ici 2050. Pour atteindre cet objectif, Joe Biden s’est engagé à investir 2 000 milliards de dollars sur quatre ans, ce qui représente 10% du PIB américain.

Joe Biden veut développer les énergies renouvelables et les infrastructures «résistantes au climat». Ces investissements formeront le pilier central de son programme de relance de l’économie et de l’emploi. En réalité, cela va prendre un peu plus de temps. Joe Biden pourra effectivement faire une demande de rejoindre l’Accord de Paris dès le jour de son investiture le 20 janvier 2021. Et trente jours plus tard, les Etats-Unis réintégreraient cet accord qui a pour but de maintenir le réchauffement planétaire en dessous de 1,5°C d’ici 2100. Toutefois, le nouveau président américain, dit ne pas pas vouloir interdire la fracturation hydraulique à l’origine du pétrole de schiste dont l’Amérique est le premier producteur mondial.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here